Accueil |

René Dumont

René Dumont (1904-2001) était un ingénieur en agronomie et sociologue français.

René Dumont est né à  Cambrai en 1904. Son père était professeur en agriculture et son grand-père agriculteur.

Il est diplomé ingénieur agronome de l'INA-PG. Commençant sa carrière au Viêt Nam (1929), il se révolte contre le colonialisme et revient à  Paris pour occuper un poste de professeur en agronomie (1933-1974).

René Dumont a commencé sa carrière en soutenant le modèle agricole de l'époque, basé sur l'utilisation des fertilisants chimiques et sur le machinisme. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a même écrit des articles dans La Terre française, hebdomadaire pétainiste, se référant à  l'agriculture nazie comme modèle et pronant le corporatisme agricole.

Toutefois, il a été un des premiers à  dénoncer les dégà¢ts issus de la Révolution Verte et à  lutter contre l'agriculture productiviste. Il fut un expert aux Nations Unies et à  la FAO et est l'auteur d'une trentaine d'ouvrages. Grand voyageur, il était spécialiste des problèmes du monde agricole dans les pays sous-développés. Il soutenait en particulier :

René Dumont considérait que le développement n'était pas un problème d'argent, d'engrais ou de semences, mais plutà´t la résultante d'un équilibre entre les trois. Il soutenait que les relations entre hommes et leurs champ reposaient essentiellement sur les relations existantes entre les hommes eux-mêmes, les relations sociales constituant les bases sur lesquelles reposent une agriculture et un développement industriel de qualité. Enfin, il considérait que les piliers soutenant de bonnes relations sociales entre les hommes reposait sur de bonnes relations entre les hommes et les femmes. Il affirmait ainsi sa croyance en l'importance de l'émancipation de la femme dans le cadre du contrà´le démographique.

En avance sur son temps, le plus célèbre des agronomes français, bien connu pour son éternel pullover rouge, a surpris les Français en se montrant à  la télévision avec une pomme et un verre d'eau, pour leur expliquer avec des mots tout simples combien ces ressources étaient précieuses. Il les a surpris également en leur prédisant la hausse du prix de l'essence.

Dumont a été un des premiers à  expliquer les conséquences de ce qui ne s'appelait pas encore la mondialisation : explosion démographique, productivisme, pollution, bidonvilles, fossé grandissant entre pays du Sud et pays du Nord. Il fut également le premier à  utiliser le mot développement durable.

René Dumont s'est présenté comme candidat aux élections présidentielles de 1974, en tant que premier écologiste. Son succès fut mitigé puisqu'il n'a réunit que 1,32 % des votes. Son directeur de campagne était alors Brice Lalonde. Cette élection, néanmoins, a ouvert le chemin à  l'écologie politique pour toute une génération prenant conscience des limites aux ressources planétaires et à  l'aspect utopique d'une croissance économique indéfinie.

La politique écologique française fondée par Dumont est contre la guerre, contre le capitalisme, pour la solidarité entre les peuples et prenant en compte le monde sous-développé. Certains, toutefois, considère que ces racines ne sont pas suffisemment ancrées dans l'écologie profonde.

Dumont est considéré comme le père spirituel du parti des Verts.

Citations

« Une croissance indéfinie est impossible, nous n'avons qu'une seule Terre, mais une civilisation du bonheur est possible. Les solutions existent, mais l'opinion les ignore car les structures actuelles et les détenteurs du pouvoir économique et politique s'y opposent. Â»

« Nos conditions de vie et de travail continuent à  se détériorer et les inégalites sociales s'accentuent. De multiples conflits traduisent cette situation de crise. Elle ne peut que s'aggraver. C'est un seul et même système qui organise l'exploitation des travailleurs et la dégradation de vie qui met en péril la terre entière. La croissance aveugle ne tient compte ni du bien être, ni de l'environnement. Â»

Bibliographie