Accueil |

Romantisme

     


Cet article fait partie de
la série Littérature'''
Littérature francophone
Écrivains-Livres
Histoire littéraire
Antiquité - Moyen à‚ge
XVIe siècle - XVIIe siècle
XVIIIe siècle - XIXe siècle
XXe siècle - XXIe siècle
Formes littéraires
BD - Conte - Jeunesse
Nouvelle - Théà¢tre
Poésie - Roman
Genres littéraires
Biographie - Fantastique
Roman noir
Roman policier
Science-fiction
Voir aussi
Courants littéraires
Prix littéraires
Littérature non francophone
américaine - anglaise
arabe - en espéranto
espagnole - finlandaise
germanique - grecque
hongroise - indienne
irlandaise - italienne
japonaise - latine
russe - suédoise
Méta

Portail Littérature

Le romantisme est un courant de pensée apparu en Europe occidentale au début du XIXe siècle. A l'origine littéraire, les idées et thématiques nouvelles de ce mouvement ne tardèrent pas à  influencer d'autres domaines, en particulier la peinture et la musique.

Littérature

En France, les romantiques sont issus du rousseauisme et des préromantiques qui faisaient passer le sentiment avant la raison. Mme de Staà«l (1766-1817) et Lamartine (1790-1869) par exemple en ont démontré la recherche de l'infini dans chaque émotion humaine.

Ce thème, dont la littérature allemande se fera l'écho la première et qui sera introduit en France par François-René de Chateaubriand (1768-1848), est une révolte de fait contre l'idéal classique qui appliquait un style rigoureux et créait des unités de lieu et de temps uniques. S'y sont impliqués Victor Hugo (1802-1885), Gérard de Nerval (1808-1855), Stendhal (1783-1842) ou George Sand (1804-1876).

On peut distinguer deux phases qui ont créé deux personnages distincts. Jusque 1830, l'individualisme prime. Le personnage est aristocratique et méprisant. Il ressent un profond dégoà»t de la vie mais cultive un intérêt pour l'ailleurs. Il aspire à  la solitude et souffre d'amours profondes et compliquées. Il incarne l'éternel incompris aux nombreux idéaux mais bloqué par une impossibilité d'agir.

Après 1830, la vision romantique se renverse et prend un aspect plus social. Le héros s'engage dans les combats pour la liberté. Ses passions se mettent au service de ses actions.