Accueil |

Sécularisation

Notion récente, qui apparaît dans la philosophie politique allemande du XXe siècle, notamment chez Carl Schmitt, Karl Là¶with et Hans Blumenberg. Cependant, les contenus doctrinaux liées à  la problèmatisation des conséquences de la perte d'influence de la religion sur la société dans la Modernité préexistent aux débats récents, notamment dans l'oeuvre de Friedrich Nietzsche.

Sommaire
1 Origine de la notion
2 Les débats contemporains : Verweltlichung et Sà¤kularisation
3 Discussion
4 Bibliographie

Origine de la notion

Le sens du terme sécularisation apparaît déjà  dans les écrits néo-testamentaires, notamment chez Saint Paul, o๠il désigne déjà  sous l'aspect du saeculum, le siècle,(latin de la Vulgate qui traduit le terme grec aià´n, présent dans Romains, 12, 2), c'est-à -dire de la temporalité de ce monde-ci, la dimension mondaine de la vie humaine, associée à  la dimension du péché. On comprend ainsi que l'expression retourner dans le siècle signifie retourner dans le monde profane. La sécularisation s'identifie donc à  la laà¯cisation. Plus globalement et plus largement, la sécularisation désigne le processus visible depuis la fin du Moyen à‚ge qui voit des activités ou des dimensions de la vie humaine reliées à  la sphère religieuse comme l'Art, l'Ethique, la Morale ou la Politique se couper de toute référence au sacré ou à  la transcendance. La sécularisation, au sens en usage aujourd'hui définit un processus dans lequel le monde et l'histoire humaine se comprend à  partir de lui-même de manière proprement immmanente.

Les débats contemporains : Verweltlichung et Sà¤kularisation

C'est dans l'ouvrage daté de 1922 de Carl Schmitt, Théologie Politique (cf. la traduction française, Gallimard, 1988, p. 46), qu'apparaît pour la première fois le terme de Sà¤kularisation, néologisme allemand calqué sur le français sécularisation, terme indiquant la translation dans la politique moderne de notions issus de la théologie et réinvesties dans le vocabulaire de la vie politique. Citons Carl Schmitt : "Tous les concepts prégnants de la théorie moderne de l'Etat sont des concepts théologiques sécularisés."

Dans son cours sur Nietzsche professé en 1941, Martin Heidegger emploie le terme de Sà¤kularisation.

Néanmoins, c'est sur la base d'une étude des processus qui ont vu naître les philosophies de l'histoire, que Karl Là¶with va utiliser le terme de Verweltlichung, dans son étude Histoire et Salut.

Discussion

Sous réserve d'un inventaire précis et exhaustif de l'usage de la notion de sécularisation chez Carl Schmitt, son emploi s'opère chez Karl Là¶with à  la faveur d'un glissement de sens; si pour lui la philosophie de l'histoire moderne s'enracine très profondèment dans un démarcage problématique de contenus eschatologiques anciens, dont le repérage peut faire remonter jusqu'à  Joachim de Flore, c'est-à -dire jusqu'au XIIe siècle, le terme qu'il emploie plus volontiers est celui de Verweltlichung (qu'on peut rendre en français par : mondanéisation). Les diverses philosophies de l'histoire seraient ainsi redevables, dans et par le mouvement de reflux hors de la religion qui porte la marque de la Modernité, de contenus de pensée issus de la Théologie chrétienne, comme par exemple la notion d'eschatologie. L'étude de la responsabilité de la réorientation de contenus proprement théologiques, en direction des mouvements de libération sociale et en vue de redéployer l'organisation des structures politiques et sociales, a fait l'objet de certains des travaux de Erich Voegelin. Voegelin lui-même critique une partie de ses propres orientations concernant la thématique de la sécularisation (liée à  ce qu'il appelle la Nouvelle Gnose), dans l'ouvrage posthumes intitulé Réflexions Autobiographiques.

C'est Hans Blumenberg qui a cherché, dans la période récente, à  rediscuter et à  procéder à  la critique du vocabulaire et des idées qui président aux diverse théories de la sécularisation. L'ouvrage extrêmement riche intitulé La Légitimité des Temps Modernes aborde la question avec force et précision.

Bibliographie

Liens

eschatologie |
Modernité | Théologie chrétienne | Théologie politique | Philosophie de l'histoire | Nouvelle Gnose