Accueil |

Septième art

Le Septième art est une expression proposée en 1912 par Ricciotto Canudo pour désigner l'art cinématographique.

Dans l'antiquité, les arts étaient symbolisés par les muses au nombre de 9:

Au moyen-à¢ge, la classification était différente et on ne distinguait pas les arts des sciences.

Les "arts libéraux" étaient au nombre de sept, classés en deux groupes:

Les "arts mécaniques" désignaient l'architecture, la sculpture, la peinture et l'orfèvrerie.

Plus tard, le terme "beaux-arts" est apparu en 1752 dans l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert et désignait exclusivement les quatre arts qu'on appelle plastiques de nos jours: architecture, sculpture, peinture et gravure. A noter que l'Académie des Beaux-Arts comporte aujourd'hui sept sections: les quatre beaux-arts classiques, la composition musicale, le cinéma et l'audiovisuel et une section libre.

Hegel, dans son "Esthétique", classe les arts selon une double échelle de matérialité décroissante et d'expressivité croissante. Il distingue ainsi six arts, dans cet ordre:

  1. architecture
  2. sculpture
  3. peinture
  4. musique
  5. danse
  6. poésie

Ricciotto Canudo était un intellectuel italien, installé en France, ami d'Apollinaire, qui fut l'un des premiers critiques de cinéma. Il écrivit un premier livre en 1911 qui s'intitulait «La naissance du sixième art», dans lequel il considérait que le cinéma réalisait la synthèse des «arts de l'espace» (architecture, peinture et sculpture) et des "arts du temps" (musique et danse), soit 5 avant lui.

Puis - avait-il lu Hegel entre temps ?- il ajouta la poésie comme art fondateur et écrivit «Le manifeste des 7 arts» qui a consacré l'expression «7ème art» pour le cinéma. En 1922, il fonda la Gazette des sept arts qui est une des premières revues de cinéma.

A noter que Jean Cocteau, qui appelait le cinéma la "dixième muse" a eu moins de succès.

Le huitième art désigne en général la télévision, bien que les professionnels se réclament peu de cette expression.

Enfin, l'expression "neuvième art" est aujourd'hui consacrée pour la bande dessinée. Son auteur en est sans doute Francis Lacassin qui publia en 1971 "Pour un neuvième art, la bande dessinée".

Quant au dixième art, la place est disputée et les propositions sont nombreuses: jeu de rà´le, internet, art numérique et jeu vidéo sont parmi les plus sérieuses...