Accueil |

Société nationale des chemins de fer français

  

La Société nationale des chemins de fer français (SNCF) est l'une des principales entreprises publiques françaises. Elle exerce une double activité d'entreprise ferroviaire chargée de l'exploitation commerciale d'une part et de maintenance, pour le compte de RFF, du réseau ferré national français d'autre part. Elle emploie environ 180 000 personnes.

La SNCF a été créée le 1er janvier 1938 par le gouvernement de Camille Chautemps. A l'époque c'était une société anonyme d'économie mixte, créée pour une durée de 45 ans, dont l'État possèdait 51 % du capital, les 49 % restants appartenant aux actionnaires des sociétés financières ayant succédé aux cinq anciennes compagnies (Compagnies du Nord, Paris-Lyon-Méditerranée, Paris-Orléans(-Midi), Est et Réseau de l'État).

Le 31 décembre 1982, la convention de 1937 arrive à  expiration. L'ensemble de la SNCF revient à  l'État, qui la dote d'un nouveau statut. La SNCF, devient un EPIC, un Établissement public à  caractère industriel et commercial. Un cahier des charges et des " contrats de plan " pluriannuels règlent l'ensemble des relations entre l'État et l'entreprise.

Depuis la crise de 1995 qui s'était traduite par une longue grève des cheminots, aucun contrat de plan n'a été signé. L'État continue cependant d'apporter une aide correspondant aux prestations dites de service public qui incluent :

En 1997, la propriété du réseau est transférée à  un nouvel EPIC, Réseau ferré de France (RFF), créé à  cet effet par la loi du 13 février 1997, qui reçoit également la charge de la dette liée à  l'infrastructure. La SNCF conserve la mission d'exploiter les services de transport et doit acquitter à  RFF une redevance pour l'utilisation des voies et de certaines parties des gares, ainsi que la gestion de la circulation et l'entretien du réseau, ces deux dernières tà¢ches étant exécutées pour le compte de RFF, gestionnaire de l'infrastructure, dans le cadre d'une convention entre les deux EPIC. Cette réforme a pour but d'assainir les relations financières entre l'État et le système ferroviaire, et de permettre, à  terme, l'arrivée de nouveaux exploitants ferroviaires, qui devraient concurrencer la SNCF sur les mêmes voies.

Son activité comprend cinq grandes branches :

  1. Voyageurs Grandes lignes
  2. Voyageurs Régionaux (TER)
  3. Voyageurs àŽle-de-France (Transilien)
  4. Fret
  5. Infrastructure (entretien, exploitation).

Sommaire
1 Le groupe SNCF
2 Résultats économiques
3 Voir aussi
4 Lien externe

Le groupe SNCF

La SNCF contrà´le plus de 500 filiales présentes dans des activités liées au transport de personnes ou de marchandises, à  la logistique ou à  des activités d'études et d'ingénierie des transports. Le groupe SNCF est l'un des tous premiers groupes de transport en Europe. Il comporte plusieurs filiales routières.

Le site internet de la SNCF, « voyages-sncf.com Â», géré par la filiale éponyme, est le premier site marchand français. En 2003, il a attiré 36 millions d'internautes et enregistré 7 millions de transactions pour un chiffre d'affaires de 467 millions d'euros, dont 80 % de vente de billets de trains, le reste concernant l'aérien, l'hà´tellerie et la location de voitures.

Résultats économiques

En 2003, La SNCF a réalisé un bénéfice net de 50 millions d'euros, mais un résultat courant (y compris amortissements, provisions d'exploitation et résultats financiers) négatif de - 204 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires global s'est élevé à  15,4 milliards d'euros, dont 8,3 milliards de recettes commerciales (voyageurs, fret), 1,5 milliard versé par les autorités organisatrices au titre des missions de service public et 2,5 milliards de rémunération par RFF pour l'entretien de l'infrastructure. Les charges d'exploitation s'élèvent à  14,7 milliards d'euros, dont 7,7 milliards de charge salariale. L'EBE (excédent brut d'exploitation) s'est élevé à  756 millions d'euros. Le résultat net positif a été obtenu grà¢ce à  la cession en 2003 d'actifs non stratégiques, notamment de biens immobiliers.

L'endettement net s'étabit à  7 milliards d'euros au 31 décembre 2003.

Voir aussi

Histoire des chemins de fer français | Liste des présidents de la SNCF

Lien externe