Accueil |

Transport en commun

 

Les transports en commun, ou transports collectifs, ou transports publics, sont les modes de transport utilisant des véhicules accessibles à  tous, généralement en contrepartie du paiement d'un billet ou d'un abonnement. Ils sont, dans certains cas, généralement, exploités dans le cadre d'un service public soit par une entreprise publique, soit par une entreprise privée, sous la responsabilité d'une collectivité, l'autorité organisatrice, qui définit la consistance du service, les tarifs et assure tout ou partie du financement sur fonds publics.

Les modes de transports en commun peuvent être classés en :

Les transports en commun sont souvent plus efficaces que les transports individuels, en termes de consommation d'énergie, à  l'exception de l'avion, qui est le mode de transport le plus polluant par passager. Toutefois, cela dépend du taux d'occupation moyen ; dans le cas des déplacements domicile-travail, ce taux est structurellement bas car tous les déplacements se font dans un sens le matin et dans l'autre en fin de journée. On parle alors de déplacement pendulaire, il crée deux zones de suractivité en début et en fin de journée. La courbe de l'activité des transports en commun suit cette évolution de la demande et présente deux bosses correspondant aux heures de pointes à  chaque extrémité et un creux au centre correspondant à  une activité minimale pendant lesquelles les véhicules sont sous fréquentés. On appelle ce phénomène le chameau dans le jargon des transports de passagers.

Les transports en communs permettent également de faciliter la circulation, un bus par exemple peut transporter plus de 60 personnes en utilisant la même surface que deux voitures qui elles sont en moyenne occupées par 1,08 personne. Les transports publics n'occupent en outre pas d'espace de parking.

En revanche, les transports en communs demandent des investissements importants, variables selon la technique utilisée, et de ce fait ne se justifient que dans les zones de densité de population assez élevée. En outre, ils ne rendent pas le même service qu'un mode de transport individuel : ils imposent le respect d'un horaire, les correspondances sont parfois contraignantes, ils n'assurent pas le porte-à -porte, l'usager est soumis au respect d'un horaire, le transport des bagages est limité.

Ils peuvent être plus rapides que les transports individuels, à  condition que les réseaux soient assez denses et les dessertes assez fréquentes, ce qui n'est pas le cas par exemple pour les déplacements de banlieue à  banlieue ou en milieu rural.

En milieu urbain, il convient de noter que le vélo est un mode de transport dont l'efficacité peut dépasser dans certaines conditions celle des autres moyens de transport, y compris les transports en commun, en termes de rapidité, de souplesse d'utilisation et de consommation d'énergie. Cependant, il n'assure pas le même service, ni le même niveau de confort notamment en cas d'intempéries.

Voir aussi

Transport | Service public | L'organisation des transports en commun en France.

Lien externe